Les Visiteurs – La Révolution de Jean-Marie Poiré

les visiteurs - la révolution

Sortie : 6 avril 2016 (1h50min)

Avec : Jean Reno, Christian Clavier, Franck Dubosc, Karin Viard…

Genre : Comédie

Nationalité : français

Quelques mots sur le réalisateur

Jean-Marie Poiré est né en 1945.  C’est un réalisateur, scénariste et producteur français. C’est sa rencontre avec l’équipe du Splendid, qui le fait vraiment connaître au début des années 1980. Il réalise en effet en 1981, Les hommes préfèrent les grosses, tiré d’une pièce de Josiane Balasko. Il adapte ensuite Le père Noël est une ordure (1982) et Papy fait de la résistance (1983). Parmi ses plus gros succès, on peut citer Les visiteurs (1993) et  Les Couloirs du temps: les visiteurs 2 (1998).

Synopsis

Bloqués dans les couloirs du temps, Godefroy de Montmirail et son fidèle serviteur Jacquouille sont projetés dans une époque de profonds bouleversements politiques et sociaux : la Révolution Française… Plus précisément, la Terreur, période de grands dangers pendant laquelle les descendants de Jacquouille La Fripouille, révolutionnaires convaincus, confisquent le château et tous les biens des descendants de Godefroy de Montmirail, aristocrates arrogants en fuite dont la vie ne tient qu’à un fil.

Mon avis

Suite à mon article de mercredi sur les sorties ciné qui me faisaient envie, j’ai décidé d’aller voir ce troisième opus.

Par ces temps moroses, de crises, ou tout simplement parce que ça ne va pas très bien dans nos vie, on a tous besoin de rire un peu.  De ce point de vue, les Visiteurs – La Révolution remplit grandement son rôle. C’est un film qui fait du bien, qui permet d’oublier ses problèmes pendant deux heures. Il y a un réel plaisir à retrouver ces personnages d’une autre époque, près de vingt ans après le dernier opus. Ils n’ont vraiment pas changés (hormis quelques traits dus à l’âge des acteurs). Dans ce nouveau film, on se retrouve plongé au cœur de la Révolution, en pleine Terreur, qui est une époque pas spécialement drôle pour les aristos, puisque beaucoup y ont perdu leur tête. On retrouve donc les descendants de Montmirail, qui vivent comme ils le peuvent cette période trouble. On a d’un côté, Gonzague de Montmirail (Franck Dubosc) qui a compris que le seul moyen de survivre était de soutenir (en apparence) cette révolution. Et de l’autre côté, Adélaïde de Montmirail (Karin Viard), sa belle-mère, au combien horrible, qui ne veut absolument pas perdre son rang et voir la société changer.  On assiste à des scènes cocasses, avec des répliques qui font mouche. Donc rien que pour ça, je vous conseille d’aller voir ce film.

(Si vous ne voulez pas en savoir plus ou trop sur le film, ne lisez pas la suite).

Cependant, même si le film est drôle, un certain nombre de bémols sont à noter. Personnellement, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de personnages, à qui il faut absolument donner une réplique drôle (ou pas). Du coup, trop de personnages tuent les personnages. Le réalisateur aurait du/pu se contenter de ne centrer l’histoire que sur quelques uns. D’autres personnages, certes important dans l’histoire de la Révolution, comme Saint-Just par exemple, apparaissent comme une cheveu sur la soupe. On se demande, ce que ces personnages font là, on a juste l’impression qu’ils ne servent qu’à meubler. Ils y a des scènes qui ne servent à rien, si ce n’est à allonger la durée du film. Comme je le disait  précédemment, il y a un certain nombre de répliques drôles, telles le : »Hourra, c’est plus laïc », qui remplace le célèbre « okay » des précédents films. Sur le moment c’est très drôle, mais à force de le faire répéter à tous bout de champ par Jacquouille, cela devient franchement lourd.  La fin est assez surprenante aussi. Alors que l’on pourrait s’attendre à ce que le film finisse en beauté, pour enfin conclure cette saga, le réalisateur a décidé de rajouter une dizaine de minutes (de trop) au film. Film, qui se conclue par une ouverture possible à un quatrième opus, qui clairement (à mon sens), serait la film de trop.

Pour conclure, je dirai que c’est un film drôle, et qui fait du bien. Mais, à mon goût, il n’est pas aussi bien que les deux premiers opus. on sent que la recette s’essouffle. D’un autre côté, je n’ai pas vraiment été déçue, puisque je m’attendais un peu à cela. A présent c’est à vous de voir et de vous faire votre propre avis. 

Publicités