Arthus Trivium. T1. Les anges de Nostradamus.

Arthus Trivium T1Arthus Trivium est une BD historico-fantastique réalisée par Juan Luis Landa (dessinateur) et Raule (scenario).

« XVIe siècle, en France, débordé par les sollicitations, le médecin et astrologue, Nostradamus envoie ses jeunes disciples – Arthus, Angélique et Angulus – aux quatre coins du pays pour élucider des énigmes que ni la science ni religion ne peuvent résoudre. »

Dans ce premier tome, l’histoire est centrée autour de Nostradamus, un proche du pouvoir royal, et qui est connu (encore aujourd’hui) pour ses prophéties. C’est un vieil homme qui doit faire face à ses vieux démons. Il est soutenu par ses trois jeunes disciples; ces derniers parcourant le pays pour résoudre des affaires et des énigmes, en lieu et place de ce dernier.

Je trouve l’idée de faire une BD autour du personnage, au combien mystérieux, de Michel de Nostredame, très intéressante. Mais, je suis assez mitigée sur le résultat. En effet, je trouve que l’histoire part un peu dans tous les sens. On a deux histoires en une, mais celles-ci ne sont pas correctement reliées, il y a un manque de transitions efficaces. On a affaire à Nostradamus, sa famille, et ses problèmes, et d’un seul coup, on se retrouve avec ses trois disciples. Au départ, on ne sait pas qui ils sont, quels sont les liens entre eux, et leur lien réel avec le célèbre médecin On peut alors supposer que cet aspect sera développé dans les tomes ultérieurs, mais quelques indices dès ce premier tome auraient été les bienvenus. Par ailleurs, on se retrouve mêlés à leurs aventures rocambolesques, mais on ne comprend pas forcément ce qu’ils font, ni leur intérêt.

Je trouve que ce tome manque cruellement de sens. En fait, c’est comme s’il manquait un premier tome à celui-là, puisqu’on a juste l’impression en lisant celui-ci que l’histoire et les personnages sont déjà bien installés, ce qui n’est évidemment pas le cas. C’est d’autant plus dommage que l’idée de base est bonne. Je pense néanmoins que si ces « problèmes » sont corrigés dans le futur tome, à paraître en octobre 2016 , la série pourrait être prometteuse. Si le scénario n’est pas parfait (loin de là), les dessins eux, sont plutôt pas mal, et font penser au graphisme d’une autre BD, à savoir Le Scorpion de Desberg et Marini.

Elodie


Quelques infos supplémentaires :

  • Editeurs : Dargaud Benelux
  • Date de parution : Janvier 2016
  • Genre : BD
  • Prix : 13€99
  • Pages : 48
Publicités