Une douce flamme de Philip Kerr

Une-douce-flammeJ’ai tellement adoré, le précédent ouvrage de Philip Kerr, La mort, entre autres, que j’ai aussitôt enchainé avec celui-ci.

« Il paraît qu’en présence du Führer, ses admirateurs sentaient brûler en eux une douce flamme…                       

En 1950, lorsque Bernie Gunther débarque à Buenos Aires sous un nom d’emprunt, la ville est infestée d’exilés nazis, qui ont reconstitué leurs réseaux et leurs pratiques. Informé de sa véritable identité, le chef de la police charge Bernie d’une enquête qui luis rappelle une affaire non élucidée, alors qu’il était détective à la Kripo berlinoise: une jeune fille retrouvée atrocement mutilée, une autre disparue. L’occasion pour Bernie, de découvrir l’ampleur de la collusion entre le régime Perón et les nazis. »

En 1950, suite à ses mésaventures en Allemagne et en Autriche, Bernie Gunther est obligé d’embarquer pour l’Argentine, en compagnie notamment d’un certain Adolf Eichmann. A peine arrivé sur place, la police locale lui propose d’enquêter sur une double affaire de meurtre et d’enlèvement. Cette enquête semble avoir un lien avec une affaire sur laquelle il enquêtait à la kripo, mais qu’il n’a jamais pu résoudre. C’est peut-être l’occasion pour lui de se rattraper. Au fil du récit, il fait la connaissance du couple Perón, et d’anciens criminels de guerre nazis, nombreux en Argentine. Bernie doit enquêter sur ses compatriotes. Une nouvelle fois, il se retrouve au cœur d’une enquête, d’une aventure qui le dépasse une peu; où il se sent manipulé mais en a conscience et joue avec cela.

J’ai beaucoup aimé ce roman, comme d’habitude. Il y a toujours beaucoup de suspens, et le récit tient du début à la fin. Ici, on a de nombreux flashbacks au début des années 1930, époque où Bernie était encore à la kripo berlinoise. Ces deux enquêtes permettent de comparer deux régimes, à deux époques différentes, mais qui se ressemblent beaucoup. On a donc toujours ce lien important et très intéressant avec l’Histoire. Une nouvelle fois, on en apprend un peu plus sur ce qu’il a pu se passer en Argentine à cette époque.

Si vous aimez les romans de Philip Kerr ou que vous ne le connaissez pas, je vous invite à découvrir et lire ce roman.

Bonne lecture

Elodie


Quelques infos supplémentaires:

  • Editeur: Le Livre de Poche
  • Genre: Policier
  • Date de publication : Janvier 2012
  • Prix : 8€10
  • Pages: 567

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s