Les nouvelles aventures d’Arsène Lupin. Les héritiers, de Benoît Abtey et Pierre Deschodt

Arsène Lupin. Les-heritiers » Qui est-il? D’où vient-il? Nul ne sait. Arsène Lupin est partout mais personne ne connaît son véritable visage. Il est le plus célèbre malfaiteur de son temps, le plus distingué aussi. Seulement, on ne s’en prend pas aux puissants de la terre sans subir leur colère…

En 1897, au lendemain de l’incendie du Bazar de la Charité – temple de la bonne société parisienne – Lupin disparaît. On le rend responsable du drame. Athéna, surtout, l’amour de sa vie, meurt dans le brasier. Plus rien, désormais, ne compte à ses yeux.

Dix ans plus tard, un scandale éclate et le ressuscite. Lupin, changé en monstre, serait-il passé à l’ennemi? Un quotidien, Le Patriote, l’accuse d’avoir dérobé des secrets militaires pour les vendre à l’Allemagne! La guerre est imminente. Lupin va-t-il enfin sortir de son silence? »

Je me suis intéressée à cet ouvrage, car intriguée par le fait que des auteurs contemporains prennent la suite de Maurice Leblanc pour écrire de nouvelles aventures d’Arsène Lupin.

Le récite se déroule sur plusieurs années, de 1897 à 1914, pour l’épilogue. L’idée de départ, celle de faire renaître Lupin, est plutôt bonne à mon sens. L’histoire en elle-même n’est pas trop mal. Mais franchement, je ne suis absolument pas convaincue. Par moment, je trouve que l’on passe du coq à l’âne. Il y a des incohérences, des choses qui semblent illogiques. Je trouve notamment que la première partie du récit est très (trop) longue, et après, d’un seul coup, tout s’enchaine.

Donc, comme vous pouvez vous en douter, je suis assez déçue de ma lecture, et c’est dommage.

Elodie


Quelques infos supplémentaires:

Editeur : XO Editions

Genre : Aventure

Date de publication : 3 mars 2016

Prix : 19€90

Pages : 351

 

Publicités

Le vol du Sancy. Des carats pour Ava? de Juliette Benzoni

Le-vol-du-Sancy

 « Accusé d’avoir volé le Sancy, célèbre diamant des joyaux de la Couronne de France, Aldo Morosini va vivre la plus dangereuse des aventures.

Parce qu’elle l’a tiré d’un mauvais pas, Ava Astor attend de Morosini qu’il honore sa promesse: lui trouver un diamant, dût-il le subtiliser à la Tour de Londres! Il plaisantait bien entendu, mais c’était sans compter qu’Ava est aussi sotte que méchante. Peu de temps après, cette dernière débarque à Venise pour lui réclamer le célèbre Sancy qui vient d’être dérobé dans le château de Lord Astor. Comme il ne l’a pas, elle l’accuse de vouloir le garder pour lui et le dénonce. Plus incroyable, lord Astor prétend avoir reçu Aldo et qu’il lui a volé le Sancy! Incapable d’accepter pareil affront, Aldo flanqué d’Adalbert part pour Londres y rétablir la vérité. L’enquête qui les attend s’annonce comme la plus incroyable de leur vie… »

Aldo Morosini accusé de vol, on a peine à y croire. Famille et amis n’y croient absolument pas, et vont tout faire pour l’aider à rétablir la vérité. Par contre, Scotland Yard, et surtout son nouveau chef, est persuadé qu’Aldo est bien le voleur et donc un criminel. Par dessus le marché, Ava Ribbesdale-Astor ne fait qu’envenimer les choses par ses paroles et ses gestes. Aldo et Adalbert décident donc une fois de plus de mener l’enquête…

Comme d’habitude, j’ai adoré ce roman, moi qui suis une grande lectrice de Juliette Benzoni. Le récit est beaucoup plus sombre que d’habitude, Aldo et Adalbert se mettent littéralement en danger, en en ayant pleinement conscience. Ils entraînent toute la famille avec eux, des palais prestigieux aux bas-fonds de Londres. Il y a beaucoup d’actions, de rebondissements dans ce roman; le lecteur est tenu en haleine, pour notre plus grand plaisir. Il s’agit sans doute par ailleurs de la dernière aventure d’Aldo Morosini que nous pourrons lire, l’auteur étant décédée peu de temps après la publication de cet ouvrage.

Je vous recommande donc vivement de lire ce roman.

Elodie


Quelques infos supplémentaires:

Editeur : Plon

Genre : Aventure

Date de publication : 28 janvier 2016

Prix : 21€

Pages : 429

Les animaux fantastiques de David Yates.

les-animaux-fantastiquesOn trouve au casting des Animaux fantastiques, sorti sur nos écrans le 16 novembre 2016, Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Colin Farell ou encore Ezra Miller.

« New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s’agit d’une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l’ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d’enquêtrice. Et la situation s’aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d’Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu’il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s’apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers. »

Ce film nous offre une nouvelle plongée dans l’univers d’Harry Potter… mais bien avant la naissance de ce dernier. Il n’est donc que très peu question des personnages de cet univers, si ce n’est quelques références à Poudlard et à Albus Dumbledore.

L’histoire se déroule dans les années 1920. Norbert Dragonneau, un jeune sorcier britannique, débarque à New York avec une étrange valise. Mais rapidement, des incidents surviennent et une partie du contenu de cette valise s’échappe. Tout au long du film, Norbert va partir à la recherche de ses protégés. Parallèlement, il se passe des évènements étranges, sombres, à New York. Des maisons sont détruites, les habitants ont peur, sorciers et  sorcières sont accusés de tous les maux. Il y règne donc une certaine tension et agitation. Au cours de cette aventure, Norbert fait la rencontre de nombreux personnages, plus ou moins sympathique d’ailleurs. Le spectateur vit pleinement les aventures du sorcier.

J’ai trouvé le film vraiment intéressant. Il est à la fois proche et très éloigné de la saga Harry Potter. On découvre des sorciers d’autres continents, à une autre époque. Le scénario est bien écrit, les personnages, pour la plupart, sont touchants. Bref, j’ai plutôt apprécié ce long-métrage. Néanmoins, j’ai trouvé que sur la fin, il s’étirait en longueur, ce qui est un peu problématique. Par ailleurs, même si j’ai bien aimé, et que j’irai voir la suite, je préfère tout de même Harry Potter.

Comme d’habitude, je vous met la bande annonce ci-dessous:

Elodie