Jonathan Weakshield d’Antoine Sénanque

Jonathan Weakshield » 1897, Scotland Yard, Londres. le dossier Jonathan Weakshield est réouvert. Ancienne grande figure de la pègre, il avait été déclaré mort quinze ans plus tôt. Chef du Seven Dials, quartier redouté des bas-fonds londoniens, il y a fait régner l’ordre et la terreur au côté du Viking, le maître des gangs de la capitale, officiellement pendu en 1885. Les empreintes retrouvées sur une lettre à une inconnue prouvent que Weakshield est vivant. Tandis qu’un inspecteur acharné se lance sur sa piste à travers l’Europe et l’océan Indien, l’enquête de deux journalistes du Daily News dévoile les secrets de celui qu’on avait surnommé pour sa cruauté le « loup du Seven Dials ». Qui est-il? Comment a-t-il disparu? Et pourquoi refait-il surface maintenant? Il faudra remonter loin, revenir sur son passé en Irlande au temps de la grande famine, interroger ses lieutenants, suivre son ascension à Londres, revivre la bataille des gangs de Strugglefield, son amitié brisée avec le Viking et son histoire d’amour secrète. Weakshield revient pour régler ses comptes et sauver la femme qu’il aime, mais les vieilles haines se réveillent et le sang s’apprête à couler de nouveau sur les bords de la Tamise. »

Jonathan Weakshield est un roman que j’avais repéré dans une émission La Grande Librairie de François Busnel, et qui m’avait plus ou moins « tapé » dans l’œil. L’histoire au départ est plutôt intéressante, elle mêle journalisme, enquête policière, le fonctionnement de la pègre, et le retour d’un disparu. Mais très vite, j’ai eu beaucoup de mal à le continuer, et même à le finir. Pourtant l’histoire avait tout pour me plaire, mais j’ai trouvé que le récit trainait en longueur, c’est dommage car je trouvais les personnages plutôt intéressant et assez bien développés. Après c’est peut-être moi, au moment de cette lecture, qui n’étais pas trop disposée à lire. Donc à vrai dire, je ne sais pas trop quoi penser de cet ouvrage, d’où une critique assez brève. Néanmoins, je pense que c’est un livre à lire, au moins pour vous faire votre propre opinion.

Elodie


Quelques infos supplémentaires:

  • Editeur: Grasset
  • Date de publication : 6 avril 2016
  • Genre : Roman
  • Prix : 20€
  • Pages: 390