Eragon – Tome 1, de Christopher Paolini

Eragon t1.jpgEragon est une série de romans que je voulais lire depuis longtemps, mais faute de temps, et aussi parce que j’ai eu d’autres envies de lecture, je ne m’étais pas plonger dedans.

A vrai dire, c’est le film éponyme qui m’a donné envie de lire cet ouvrage, bien qu’il ait été démonté par la critique et les spectateurs.

J’ai également conscience que le livre ayant été lu par des millions de lecteurs, a déjà du être critiqué un nombre incalculable de fois, mais je ne vois pas pourquoi je ne vous proposerai pas mon avis. Entrons dès lors dans le vif du sujet.

« Voilà bien longtemps que le mal règne dans l’Empire de l’Alagaësia… Et puis, un jour, le jeune Eragon découvre au coeur de la forêt une magnifique pierre bleue, étrangement lisse. Fasciné et effrayé, il l’emporte à Carvahall, le village où il vit très simplement avec son oncle et son cousin. Il n’imagine pas alors qu’il s’agit d’une oeuf, et qu’un dragon, porteur d’un héritage ancestral, aussi vieux que l’Empire lui-même, va en éclore… Très vite, la vie d’Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s’engage dans une quête qui le mènera aux confins de l’Alagaësia. Armé de son épée et guidé par les conseils de Brom, le vieux conteur, Eragon va devoir affronter, avec son jeune dragon, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite. Eragon n’a que quinze ans, mais le destin de l’Empire est désormais entre ses mains. »

Eragon est un jeune fermier vivant à proximité du village de Carvahall, das l’Alagaësia. Il a été élevé par son oncle, et n’a jamais connu ses parents. Le héros du roman est donc un jeune orphelin. Eragon a une vie plutôt paisible, bien que des bruits, des rumeurs concernant des troubles et des révoltes commencent à parvenir à Carvahall. Lors d’une chasse, il trouve une pierre bleue, qu’il tente de revendre en vain. Cette pierre, qui est en fait un œuf, finit par éclore; c’est ainsi qu’apparaît un nouveau dragon. Dès lors, la vie de notre jeune héros est complètement chamboulée. Il doit quitter les siens, et tracer sa propre route. C’est le début d’une grande aventure pour lui.

Bien qu’il s’agisse d’un roman jeunesse, le roman ne traite pas de sujets forcément légers, et ce n’est pas gênant de le lire une fois adulte, car le héros acquiert très rapidement un comportement d’adulte. J’ai trouvé que cet ouvrage était bien écrit, alors même que l’auteur était très jeune au moment de l’écriture et de la parution de ce premier tome. On s’attache très facilement et très rapidement au personnage d’Eragon. Comme je le disais précédemment, c’est un jeune orphelin, qui ne connaît pratiquement rien de ses origines, et qui parce qu’il a eu le malheur de tomber sur un étrange objet, doit quitter les siens. Comment ne pas se sentir proche de ce jeune héros?  Par ailleurs, on sent dès le départ qu’un destin extraordinaire l’attend. Ce premier tome est assez centré autour du personnage d’Eragon, (en même temps, c’est le titre du roman) pour autant les personnages secondaires ne sont pas oubliés, et son assez bien développés. Tous ont un rôle (plus ou moins important) à jouer.

A travers les différents évènements et situations qu’il est amené à vivre, Eragon devient peu à peu un adulte, mais peut-être plus rapidement que n’importe quel jeune de son âge. Ce thème du passage à l’âge adulte est d’autant plus intéressant que l’auteur lui-même sortait à peine de l’adolescence au moment de l’écriture, il a donc pu traiter le sujet aisément.

Avec cette série d’ouvrages, Christopher Paolini a été décrit comme le digne héritier de Tolkien. Pour avoir lu les trois tomes du Seigneur des anneaux, je peux vous dire que c’est vrai. Il est clair qu’il s’est inspiré du célèbre auteur britannique, puisque par moment on a l’impression d’être dans l’un des romans de ce dernier. Néanmoins, je trouve que par moment on est à la limite du copier-coller, du moins certains passages sont troublants de ressemblance avec Le Seigneur des anneaux. C’est à vrai dire, le seul bémol que j’ai pu trouvé à ce roman jeunesse.

Comme vous vous en doutez, j’ai aimé cet ouvrage, et je suis même en train de lire le deuxième tome. Je ne peux donc que vous recommander sa lecture.

Elodie


Quelques infos supplémentaires:

  • Éditeur : Bayard Jeunesse
  • Date de parution : 18 octobre 2004
  • Genre : jeunesse, fantasy
  • Prix : 19€90
  • Pages : 697

 

 

Publicités