Inside Llewyn Davis – Joel et Ethan Coen

Inside Llewyn Davis

Date de sortie : 6 novembre 2013 (1h40 min)

Avec : Oscar Isaac, Carey Mulligan, Justin Timberlake…

Genre: Musical, drame

Nationalité : Américaine

Voir la Bande annonce

Ce film est pour moi une grande première, puisque je n’avais vu jusqu’alors aucun film des frères Coen.

L’histoire se passe à « New-York, où Llewyn Davis lutte pour gagner sa vie comme musicien folk, ne survivant que grâce à l’aide que lui apportent des amis ou des inconnus. Des cafés du Village à un club désert de Chicago, ses mésaventures le conduisent jusqu’à une audition pour le géant de la musique Bud Grossman… »

Pendant une semaine, on suit la vie de cet homme, musicien et  chanteur de folk raté. On découvre ainsi, au travers du personnage, la scène musicale newyorkaise du début des années 1960. Et on s’aperçoit rapidement, que la folk n’est pas vraiment au goût du jour (Bob Dylan n’a pas encore été repéré), et ne rapporte rien. Alors même qu’il a un certain talent, ce chanteur n’arrive pas à percer. Il cherche par tous les moyens à s’en sortir, à se faire connaître. C’est un personnage assez solitaire,  parfois égoïste, qui n’a pas de chez lui, au point de squatter chez ses amis.

Il y a beaucoup de mélancolie dans ce film, une certaine nostalgie d’un passé révolu.  On s’aperçoit que le talent ne suffit pas, si derrière vous, les producteurs et/ou managers ne vous suivent pas. Ce personnage a une vie un peu déprimante. D’un côté, il a toujours l’espoir de s’en sortir, d’y arriver, mais de l’autre côté, lui-même n’y croit plus vraiment. Pourtant, il continue encore, il persévère.

Le casting est vraiment à la hauteur du film, surtout Oscar Isaac. Il transcende littéralement l’histoire. On voit qu’il a fournit un travail énorme, puisqu’il est quasiment de tous les plans, et qu’il joue comme un musicien professionnel. C’est un acteur que j’avais découvert dans Agora d’Alejandro Amenabar, où il était déjà très bon.

Ce film a par ailleurs reçu de très nombreux prix, dont le Grand Prix du Festival de Cannes 2013, et de très bonnes critiques. Pour ma part, je ne suis pas aussi enthousiaste. J’ai plutôt apprécié l’histoire dans son ensemble, mais il reste pour moi, un goût d’inachevé. Je suis restée sur ma faim. Pour moi, cela reste un bon film, mais ce n’est certainement pas le meilleur que j’ai vu. Dans le même genre, même si l’histoire est complètement différente, j’ai préféré New-York Melody de John Carney, avec Keira Knightley.

Elodie