Le mystère Napoléon de Steve Berry

mystere-napoleon » 1821, île de Sainte-Hélène. Napoléon meurt en exil, emportant bien des secrets dans sa tombe. Durant ses années de conquêtes, il avait eu accès à des archives occultes, notamment celles du Vatican et des Chevaliers de Malte. En héritage, il laisse à son fils un ouvrage consacré aux royaumes mérovingiens. Pourquoi? Que renferme ce livre si mystérieux? Cotton Malone part sur les traces de l’un des secrets les mieux gardés de l’Empereur. »

Dans ce roman de Steve Berry, le roman se déroule pour une grande partie en France, notamment à Paris. L’auteur nous entraine sur les pas de Napoléon, mais surtout sur les traces de son supposé trésor. Il est également question d’un complot économico-politique, mené par une descendante de Pozzo di Borgo, un ennemi juré de Napoléon. Pour couronner le tout, on est également face à une vengeance, puisque Henrik Thorvaldsen, cherche par tous les moyens, à venger l’assassinat de son fils.

Le lien entre tout ces faits semble au départ improbable, et pourtant les évènements vont prouver le contraire. Cotton Malone se retrouve mêlé à ces affaires, qui au départ ne le concerne pas, par la biais d’un certain Sam, envoyé à lui par Henrik. Une fois de plus, Malone se retrouve dans une sacrée aventure.

Avec ce roman, on retrouve des personnages que l’on apprécie depuis plusieurs ouvrages maintenant. Le lecteur est véritablement plongé dans cette chasse au trésor, qui est aussi, plus ou moins, une chasse à l’homme. Il y a beaucoup d’évènements qui s’enchainent, de l’action, du suspens. Steve Berry nous prouve une fois plus que son écriture est efficace, il nous tient jusqu’au bout en haleine.

Encore une fois, j’ai aimé ce roman de Steve Berry. Mais je dois tout de même dire que j’ai eu un passage à vide au milieu du roman, je n’arrivais plus à avancer dans la lecture. Mais je pense, que c’était plutôt dû à mon humeur du moment. Malgré ce petit bémol, je vous recommande de lire cet ouvrage.

Elodie


Informations supplémentaires:

  • Editeur : Pocket
  • Date de parution : Janvier 2013
  • Genre : Thriller
  • Prix : 8€20
  • Pages : 595

Publicités

Le complot Romanov de Steve Berry

le complot romanov

Pour une fois, le héros de ce roman de Steve Berry, n’est pas le libraire-aventurier Cotton Malone, mais Miles Lord, un avocat d’Atlanta travaillant pour un grand cabinet.

« Russie, de nos jours, un pays rongé par la corruption. Un pouvoir gangrené par les organisations mafieuses. L’une d’elles a le projet de rétablir le trône des tsars. Et de placer dessus Stefan Blakanov. Mais Miles Lord détient peut-être le moyen de contrecarrer leurs plans: une prophétie de Raspoutine et un document écrit de la main de Lénine ».

Cette histoire se passe à notre époque, en Russie, pays qui se cherche un nouveau tsar. Une commission tsariste est mise en place à Moscou, pour désigner ce nouveau tsar, en évitant toute éventuelle corruption des membres de celle-ci. Miles Lord, et son supérieur Taylor Hayes, représentent des clients américains et russes, qui soutiennent la candidature d’un certain Stefan Blakanov, l’un des derniers Romanov. Miles Lord doit faire des recherches dans diverses archives, pour montrer que rien ne s’oppose à la candidature de Blakanov. Mais au fil de ses découvertes, et surtout de ses rencontres, le destin de Miles va changer. Il devient un problème pour certains, problème qu’il faut abattre.

Comme le titre du roman l’indique, l’histoire a un lien avec le destin de la famille Romanov, et leur massacre à Ekaterinbourg, en 1918. Les corps de la famille impériale sont retrouvés et exhumés au début des années 1990. Mais, le fait qu’il manquât deux corps, entraina de très nombreuses spéculations. Pour beaucoup il s’agissait du tsarévitch Alexis et de sa sœur, la grande-duchesse Maria, ou d’Alexis et sa sœur, Anastasia. Et la question qui se pose, est: s’en sont-ils sortis? Si oui, comment? Steve Berry a réussi à construire une histoire, qui pourrait être tout à fait vraie, d’après ce mystère.

Une fois de plus avec ce roman, l’auteur nous fait voyager. En l’occurrence, ici, en Russie et aux Etats-Unis. On retrouve quelques clichés sur la Russie contemporaine, notamment son côté mafieux et corrompu. Il y a beaucoup d’action et de suspens,  tout cela mélangé à des faits historiques. On se demande sans cesse, ce qu’il va arriver aux personnages. On s’attache à eux. Steve Berry, comme souvent dans ces romans, nous tient en haleine jusqu’au bout. Ce que j’aime par ailleurs, chez cet auteur, c’est le fait qu’à la fin du roman, dans ce qu’on pourrait considérer comme une annexe, il revient rapidement sur certains points historiques, ou géographiques, pour démêler le vrai du faux, et ce qui sort de son imagination.

Vous l’aurez sans doute compris, j’ai beaucoup aimé ce roman. Steve Berry est vraiment un auteur qui sait « balader » ses lecteurs, qui est très pointilleux, notamment en ce qui concerne les faits historiques. Et même si certains aspects de ses romans sont totalement imaginaires, c’est tellement réaliste et possible, qu’on y croit. Je ne peux que vous recommander de lire ses ouvrages, et ce roman en particulier.

Bonne lecture

Elodie


Quelques infos supplémentaires:

  • Genre : Thriller
  • Editeur : Pocket (existe en broché aux Editions du Cherche Midi)
  • Date de parution : novembre 2012 (chez Pocket)
  • Prix: 8€20
  • Pages : 538