Generation War : une mini-série à voir

generation warGeneration War (Unsere Mütter, unsere Vater en Vo) est une mini-série historique allemande créée par Stefan Kolditz, et diffusée une première fois en 2013. Elle a été rediffusée en juillet 2016 sur Arte, et est composée de trois épisodes d’environ 1h30 chacun.

Dans la distribution on trouve Tom Schilling (Friedhelm Winter), Volker Bruch (Wilhelm Winter) , Ludwig Trepte (Viktor Goldstein), Katharina Schüttler (Greta Müller) et Miriam Stein (Charlotte).

Cette mini-série retrace le destin de cinq jeunes Allemands, tous amis d’enfance, pendant la Seconde Guerre Mondiale. Cette petite bande est composée des frères Winter, –  Wilhelm, l’aîné, est un jeune officier de la Wehrmacht, et son frère cadet, Friedhelm, est un jeune homme aimant la poésie mais assez lucide sur ce qu’il se passe en Allemagne – , de Viktor Goldstein,  – un jeune juif, dont le père était un tailleur de vêtements réputé, avant la Nuit de Cristal – , de Greta Müller – une jeune serveuse désirant devenir la nouvelle Marlène Dietrich – , et enfin, Charlotte dite Charlie, qui vient d’obtenir son diplôme d’infirmière. Ils sont tous amis, mais ne perçoivent pas l’histoire, la situation de l’Allemagne, et ce qu’il s’y passe, de la même façon.

Generation War 2

Alors que Wilhelm et Friedhelm sont sur le point de partir sur le front de l’Est, ils se retrouvent une dernière fois, tout en se promettant de se réunir au même endroit au Noël suivant (Noël 1941).

Au cours de ces quatre années (1941 à 1945), on suit leurs parcours, où ils sont, ce qu’ils font. On découvre le quotidien de ces jeunes allemands; la manière dont ils vivent et/ou survivent. On voit également leurs amours, leurs désillusions, voire leurs désespoirs. On (re)découvre les horreurs de la guerre, ce que cela coûte, parfois, à ces soldats. On assiste ainsi, petit à petit, à l’effondrement du IIIe Reich.

C’est une série dont j’avais entendu parler dès sa première diffusion, mais que je n’avais pas regardé à l’époque. Et là, comme Arte la rediffusait, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de la voir. Et je n’ai pas été déçue. Je l’ai trouvé bien écrite, l’histoire est bien ficelée, les acteurs très justes dans leurs rôles. Elle nous montre bien (du moins je pense) le quotidien des Allemands, à travers le destin  des ces cinq jeunes hommes et femmes. On voit les horreurs de la guerre, et quand elles ne sont pas montrées, elles sont sous-entendues. On voit également le fanatisme de certains, le désenchantement et la  désillusion d’autres. A mon avis, la série est assez fidèle à l’histoire, même s’il y a eu quelques polémiques avec les Polonais. C’est pour moi une série très crédible. Les cinq personnages sont tous bien développés, quasiment à égalité. On voit leur comportement changer au fil des années, et en fonction de ce qu’ils vivent. On dit souvent qu’une guerre change un homme, et là, on voit bien que c’est le cas.

J’ai trouvé intéressant aussi que ce soit une série allemande, et que celle-ci retrace la guerre du point de vue des Allemands. On a trop tendance à ne voir que des films ou séries, traitant cette époque selon la visions des alliés. C’est une série que je ne peux que vous conseiller de regarder, si le sujet vous intéresse évidemment.

Elodie

Publicités