Célibataire, mode d’emploi : une comédie « rafraichissante »

célibataire..Célibataire, mode d’emploi, est une comédie américaine de Christian Ditter (également réalisateur de Love, Rosie), sortie le 2 mars 2016 sur les écrans français.

On trouve dans la distribution, Dakota Johnson (Alice), Rebel Wilson (Robin), Leslie Mann (Meg) et Alison Brie (Lucy).

« Il y a toutes sortes de manières de vivre en célibataire. Il y a ceux qui s’y prennent bien, ceux qui s’y prennent mal… Et puis, il y a Alice. Robin. Lucy. Meg. Tom. David… À New York, on ne compte plus les âmes en peine à la recherche du partenaire idéal, que ce soit pour une histoire d’amour, un plan drague… ou un mélange des deux ! Entre les flirts par SMS et les aventures d’une nuit, ces réfractaires au mariage ont tous un point commun : le besoin de redécouvrir le sens du mot célibataire dans un monde où l’amour est en constante mutation. Un vent de libertinage souffle de nouveau sur la ville qui ne dort jamais ! »

Ce film suit le parcours de plusieurs célibataires, essentiellement des femmes. A travers ces personnages, le film montre comment on vit ce célibat et  comment on peut (bien) le vivre. Chacun des personnages représente un type de célibataire : il y a celle qui vit très bien ce statut, il y a celle qui a tout misé sur sa carrière, celle qui est complètement paumée, celle qui a tout prévu de A à Z mais qui est toujours à la recherche du prince charmant, ou il y a celui qui ne veut absolument pas s’engager. Bien que l’histoire nous montre tout un panel de célibataires, je ne trouve pas le film soit caricatural, comme peuvent l’être en général les comédies américaines. On s’aperçoit, en effet, au fur et à mesure, que les choses sont plus complexes qu’elles ne paraissent. Il n’existe pas une forme de célibat, mais plusieurs, et finalement, on peut passer par un certains nombres de ces phases.

J’ai trouvé ce film « rafraichissant », positif, dans le sens où ce n’est pas une réelle caricature du célibat. C’est peut-être du au fait que le réalisateur est européen, et non pas américain. Ce film montre qu’on peut (très) bien vivre son célibat, contrairement à d’autres long-métrages, où l’on montre toujours la (le) célibataire comme une personne malheureuse, qu’il faut à tout prix caser.

Au vu du sujet, et la manière dont il est traité ici, on peut très facilement se reconnaître dans les personnages. Les acteurs sont justes dans leurs rôles que ce soit du côté féminin, avec Dakota Johnson et la toujours aussi drôle Rebel Wilson, ou du côté masculin avec Anders Holm, Damon Wayans Jr, Nicholas Braun et Jake Lacy.

Pour ma part, j’ai regardé le film en VOSTFR, comme presque toujours d’ailleurs, mais je le précise ici, car je trouve que les versions françaises des comédies américaines ou anglo-saxonnes sont trop aseptisées, notamment dans la transposition des dialogues.

J’ai aimé ce film, même si ce n’est clairement pas la comédie de l’année. Mais c’est un film qui fait du bien, et rien que pour cela je vous conseille de le voir.

Elodie

 

Publicités

« Love, Rosie » : une comédie romantique à voir.

Love Rosie afficheJe voulais terminer cette semaine ensoleillée (du moins en Normandie) sur une note romantique. C’est pourquoi, après avoir vu ce film, j’ai décidé de vous en parler.

Love, Rosie, est un film germano-britannique de Christian Ditter, avec, entre autres, Lily Colins (Rosie), Sam Caflin (Alex), Christian Cooke (Greg), ou encore Jaime Winstone (Ruby). Vu son titre, il s’agit bien évidemment d’une comédie romantique, sortie au cinéma en octobre 2014.

« Depuis qu’ils se sont rencontrés à l’âge de 5 ans, Rosie et Alex ont été les meilleurs amis du monde, partageant les hauts et les bas de l’enfance et de l’adolescence. Un moment d’égarement, une opportunité ratée et la décision qui en découle orientent leurs vies dans deux directions opposées. Les années passent, chacun construit son existence de son côté mais le destin n’a de cesse de les rapprocher. Et si ce lien si fort qui semble vouloir les réunir envers et contre tout était beaucoup plus que de l’amitié ? »

 Le film raconte l’histoire d’Alex et Rosie, deux meilleurs amis,  qui sLove Rosie 1ont sur le point de partir à l’université. Il débute sur  un moment d’ivresse, à la suite duquel un « incident » arrive. L’un des personnages s’en souvient, l’autre pas; et à partir de là, leur relation quasi-fusionnelle va peut à peu se déliter. L’histoire se déroule sur une douzaine d’année, bien qu’il y ait des flash-back plus lointains.

Comme dans toute comédie romantique, les deux principaux héros, qui ont beaucoup de mal à avouer leur amour, se heurtent à de nombreux obstacles. Ce que je trouve intéressant dans ce film, c’est vraiment de voir comment une amitié se transforme en amour, mais aussi de voir des situations très réalistes, qui pourraient arriver à n’importent qui. Ces deux amis, se soutiennent l’un, l’autre, dans les moments joyeux comme dans les plus douloureux. Ils font face à des scènes plus que cocasses. Au cours des ces douze années, Alex et Rosie vont  multiplier les occasions ratées d’être ensemble, soit parce que ce n’est pas le bon moment, mais aussi, à cause de leur orgueil.

On s’attache facilement à ces personnages, qui n’ont pas la vie rose. Le fait qu’ils soient jeunes (ils ont de 18 ans à une trentaine d’années), aide peut-être à les rendre sympathiques, ou plutôt le fait d’avoir à peu près leur âge, aide à se mettre à leur place. Le film pose certaines questions, notamment sur l’amitié fille/garçon, sur l’amour, la lâcheté, les regrets, etc. On se dit en voyant ce film, que l’on connaît forcément des personnes qui sont passées par là (si ce n’est pas vous même), tellement les situations sont réalistes. Je trouve que le ton du film, en général, est juste. Et le très bon jeu des acteurs aide aussi à cela. Bref, c’est un film émouvant, touchant, mais également assez drôle. A vrai dire, je ne m’attendais pas à ce que le film me plaise autant.

Evidemment, pas besoin de vous faire un dessin, vous aurez sans doute compris que j’ai aimé ce film. Bien qu’il n’arrive pas au niveau (mais pas loin) des classiques du genre tels que Quatre mariages et un enterrement, Coup de foudre à Nothing Hill, ou encore Love actually, Love, Rosie est un film à voir. Donc si vous avez une âme romantique (ou pas), je vous conseille de voir ce long-métrage.

Bon film

Elodie