La vielle dame qui avait vécu dans les nuages de Maggie Leffler

la-vielle-dame« A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu’elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l’a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu’à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin. A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d’une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa sœur adorée qu’elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d’une amitié aussi belle qu’improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu’à l’émouvante révélation finale… »

Dans ce roman, on suit le parcours d’une dame âgée, nommée Mary Browning, qui vit à Pittsburgh aux Etats-Unis. On apprend rapidement qu’elle fait partie d’un groupe d’écriture pour seniors, or, elle n’a pas écrit une ligne depuis environ dix ans. Dans ce récit, Mary revient sur ses souvenirs, notamment ceux concernant la Seconde guerre mondiale; période où elle a été aviatrice pour l’armée américaine, mais également ceux concernant sa vie familiale. Lors d’une séance du groupe, une adolescente, Elyse, se joint à eux. Cette dernière se rêve écrivain. On assiste alors à la rencontre improbable entre cette jeune fille et cette dame âgée.

Etre aviatrice pendant la Seconde guerre mondiale était quelque chose d’extraordinaire, mais pourtant c’est un fait méconnu aux Etats-Unis. Mary apprend alors que le Président américain souhaite rendre hommage à ces femmes hors du commun. Rattrapée par ses souvenirs, Mary décide finalement de les mettre sur papier, mais ne sait pas à qui confier la rédaction de ses mémoires.

Entre flashback et situations d’aujourd’hui, on suit le passé, la vie de ces personnages, tous aussi attachants les uns que les autres. L’auteur revient ici sur un fait méconnu, le rôle des femmes pilotes américaines pendant le second conflit mondial. Elle relate des faits de la grande Histoire, par le biais de la petite. On s’identifie aisément aux personnages, tant à celui de Mary qu’à celui d’Elyse, bien que les deux protagonistes n’aient pas le même âge et ne soient pas de la même génération. Mais d’une certaine manière, elles sont courageuses toutes les deux, elles affrontent des évènements, plus ou moins tragiques.

L’écriture de Maggie Leffler est très fluide, l’auteur nous embarque littéralement dans ce récit. C’est une très belle histoire, que je vous conseille de lire. Néanmoins, j’ai trouvé un petit bémol à cette histoire. En effet, certaines révélations faites en fin de roman ne sont pas spécialement une surprise, on s’y attend presque. Pour terminer, je tiens à remercier les équipes de Babelio et de Harper Collins pour m’avoir permis de lire ce magnifique roman.

Bonne lecture

Elodie


Quelques infos supplémentaires:

  • Editeur : Harper Collins
  • Date de publication : 2 novembre 2016
  • Genre : Roman
  • Prix : 17€90
  • Pages : 353

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s