Sorties ciné du 9 novembre 2016

Alors que la semaine dernière je n’avais rien à vous proposer, d’où mon absence de billet, cette semaine pas moins de quatre films ont attiré mon attention.

  • Mon premier choix s’est posé sur le très attendu Inferno de Ron Howard.

infernoOn retrouve dans la distribution, Tom Hanks dans le rôle principal, Felicity Jones ou encore Ben Foster.

« Dans « Inferno », le célèbre expert en symbologie suit la piste d’indices liés au grand Dante lui-même. Robert Langdon se réveille dans un hôpital italien, frappé d’amnésie, et va devoir collaborer avec le docteur Sienna Brooks pour retrouver la mémoire. Tous deux vont sillonner l’Europe dans une course contre la montre pour déjouer un complot à l’échelle mondiale et empêcher le déchaînement de l’Enfer… »

On retrouve ici le professeur Langdon dans une nouvelle aventure. Ce dernier se réveille amnésique à Florence, et est aussitôt plongé dans une course contre la montre. L’avenir de l’humanité semble bien apocalyptique. La bande-annonce donne vraiment envie d’aller voir le film, mais ayant lu le roman, j’espère juste ne pas être déçue.

tu-ne-tueras-pointOn trouve dans la distribution Andrew Garfield, Vince Vaughn, Teresa Palmer, ou encore Sam Worthington.

« Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer.
Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés. »

Ce film est tiré d’une histoire vraie. Je l’avais repéré en regardant la programmation de la dernière Mostra de Venise. Cette histoire d’un jeune homme voulant servir son pays en allant sur le front, mais sans arme, me semble très intéressante. Il semble nous interroger sur nos choix, notre foi, notre attitude face à la violence et à la guerre. Par ailleurs, Andrew Garfield semble transcender ce film.

  • Mon troisième choix s’est porté sur Maman a tort de Marc Fitoussi.

maman-a-tortOn trouve au casting de cette comédie dramatique Jeanne Jestin, Emilie Dequenne ou encore Nelly Antignac.

« Connaît-on vraiment ses parents? Anouk, 14 ans, découvre brutalement un autre visage de sa mère, à la faveur de l’incontournable stage d’observation de troisième qu’elle effectue dans la compagnie d’assurances où celle-ci travaille. Une semaine d’immersion dans le monde adulte de l’entreprise, avec ses petits arrangements et ses grandes lâchetés, qui bientôt scelle son jeune destin.
Entre parcours initiatique, fêlure et premières responsabilités assumées, une forme d’adieu à l’enfance. »

Dans ce film, une ado découvre le monde du travail lors d’un stage d’observation dans la compagnie d’assurance où travaille sa mère. Cette jeune fille va très vite déchantée sur ce milieu. Elle y perd sa naïveté, découvre des pratiques pas très reluisantes, et une autre facette de sa mère. C’est une comédie grinçante qui a l’air vraiment pas mal.

lhistoire-de-lamourAu casting de ce long-métrage, on trouve Derek Jacobi, Sophie Nélisse, et Gemma Arterton.

« Il était une fois un garçon, Léo, qui aimait une fille, Alma. Il lui a promis de la faire rire toute sa vie. La Guerre les a séparés – Alma a fui à New York – mais Léo a survécu à tout pour la retrouver et tenir sa promesse. De nos jours, à Brooklyn, vit une adolescente pleine de passion, d’imagination et de fougue, elle s’appelle aussi Alma. De l’autre côté du pont, à Chinatown, Léo, devenu un vieux monsieur espiègle et drôle, vit avec le souvenir de « la femme la plus aimée au monde », le grand amour de sa vie. Rien ne semble lier Léo à la jeune Alma. Et pourtant… De la Pologne des années 30 à Central Park aujourd’hui, un voyage à travers le temps et les continents unira leurs destins. »

Une fois de plus, ce film de Radu Mihaileanu a l’air bien, avec des images magnifiques, une histoire universelle jouée par de très bons acteurs et actrices.

J’espère que cette sélection vous plaira.

Elodie

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s