Fury de David Ayer

FuryFury est un film de guerre sino-américano-britannique, sorti sur les écrans français le 22 octobre 2014.

Au casting, on trouve le grand Brad Pitt (Don « Wardaddy » Collier), Shia Labeouf (Boyd « Bible » Swan), Logan Lerman (Norman Ellison), Michael Pena (Trini « Gordo » Ggarcia), et Jon Bernthal (Grady « Coon-Ass » Travis).

« Avril 1945. Les Alliés mènent leur ultime offensive en Europe. À bord d’un tank Sherman, le sergent Wardaddy et ses quatre hommes s’engagent dans une mission à très haut risque bien au-delà des lignes ennemies. Face à un adversaire dont le nombre et la puissance de feu les dépassent, Wardaddy et son équipage vont devoir tout tenter pour frapper l’Allemagne nazie en plein cœur… »

C’est un film que je voulais voir quand il est sorti en salles, mais que je n’ai pas pu voir à ce moment là, et ensuite j’ai eu beaucoup de mal à le trouver. J’ai finalement réussi à l’emprunter.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, les troupes allemandes résistent comme elles le peuvent, et sont tellement démunies, qu’elles enrôlent des adolescents. Parallèlement, les troupes alliées, et plus précisément américaines ici, avancent en pays ennemi, avec les moyens du bord. Des deux côtés, les soldats sont à bout de souffle; les combats sont très violents. L’unité de tanks du sergent Wardaddy est envoyée dans les missions les plus périlleuses, missions d’où ne reviennent que très peu d’hommes. Cela s’explique notamment par la supériorité des chars allemands « Tigres », sur les chars américains « Sherman ». Après avoir perdu la quasi-totalité de son unité, ainsi que son copilote, le sergent Wardaddy est envoyé une nouvelle fois en mission, mission assez suicidaire. Avec ses hommes, il doit prendre un carrefour stratégique, pour éviter que les lignes d’approvisionnement américaines ne soient coupées par une contre-offensive allemande. Mais, évidemment, tout ne se passe pas comme prévu.

Je n’ai absolument pas été déçu par ce film, c’est ce à quoi je m’attendais. C’est un film de guerre, donc forcément certaines images sont violentes (le film a été interdit aux moins de 12 ans). Mais la guerre en générale est violente, et donc ici, on a un aperçu des horreurs qu’ont pu vivre les soldats, qu’ils soient américains ou allemands. Au delà de cela, c’est également un film sur l’amitié et sur la fraternité. Cela me rappelle un peu les films et/ou séries de Steven Spielberg, je pense bein évidemment à Il faut sauver le soldat Ryan, ou encore, à Band of Brothers. On sent réellement cela dans le jeu des acteurs. Ce film traite également de l’amour, ou plutôt des premiers émois amoureux, parenthèse heureuse, dans les horreurs de la guerre. J’ai également apprécié le fait que le film relate l’histoire de tankistes, leur quotidien, leur confinement, choses qui sont assez peu traitées au cinéma.

J’ai trouvé que les acteurs étaient très bons et très justes dans leur rôle, notamment Brad Pitt, que l’on ne présente plus. Mais également, Logan Lerman (que j’ai découvert dans Le monde de Charlie), en jeune recrue, absolument pas faite pour la guerre, et qui se demande ce qu’il fait dans ce bourbier. Donc, pour les personnes qui aiment ce genre de film, je ne peux que vous conseiller de le voir.

Elodie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s