« Hardcore Henry » : un massacre à la russe?

hardcore HenryHardcore Henry est un film dont je vous ai déjà parlé, dans mon article sur les sorties ciné du 13 avril 2016. Et, comme je vous l’indiquais alors, ce n’est pas du tout le genre de film que j’apprécie. Mais celui-ci m’a quelque peu intrigué. Ma curiosité m’a donc amené à regarder ce long-métrage.

Ce film américano-russe a été réalisé par Ilya Naishuller. Dans la distribution, on trouve, entre autres, Sharlto Copley, Danila Kozlovsky, et Haley Bennett. Dans l’ensemble, les acteurs jouant dans le film m’étaient inconnus, hormis Danila Kozlovsky, qui est un acteur russe que j’apprécie, et qui d’ailleurs, est méconnaissable ici.

Je tiens à préciser que le film est interdit aux moins de 16 ans, et je conseille aux âmes sensibles de s’abstenir.

« Vous ne vous souvenez de rien.
Votre femme vient de vous ramener à la vie. Elle vous apprend votre nom : Henry.
Cinq minutes plus tard, vous êtes la cible d’une armée de mercenaires menée par un puissant chef militaire en quête de domination du monde. Vous parvenez à vous échapper mais votre femme se fait kidnapper. Vous voilà perdu dans un Moscou hostile. Ici tout le monde semble vouloir votre mort. Vous ne pouvez compter sur personne. Sauf peut-être sur le mystérieux Jimmy. Pouvez-vous lui faire confiance ? Arriverez-vous à survivre à ce chaos, sauver votre femme et à faire la lumière sur votre véritable identité ? « 

Ce qui m’a poussé à voir ce film, c’est clairement la technique adoptée. En effet, il a été tourné avec une caméra GoPro, utilisée exclusivement en caméra subjective. En fait, vous regardez le film du point de vue du personnage principal, vous êtes Henry. Du coup, c’est comme si on vivait tout en live, les scènes d’actions, les cascades, etc. Et, je dois dire que c’est vraiment impressionnant, même si je pense que ça doit être encore mieux devant un écran de cinéma.

Hormis l’utilisation de cette technique novatrice, on ne peut pas dire que le film soit une grande réussite. C’est assez (voire très) violent, c’est un bain de sang perpétuel, bref, une véritable boucherie. Quant au soit-disant scénario, n’en parlons même pas, c’est une catastrophe. Certes, il y a plus ou moins un fil conducteur (celui du synopsis), mais en réalité, ça part dans tous les sens. Les dialogues sont quant à eux quasi inexistants et d’une platitude incroyable. Néanmoins, à un moment, ce mélange de scène d’actions, de boucherie, et de dialogues quasi-absents, devient tellement pathétique et ridicule, que ça en arrive à être drôle. Et, à vrai dire, je ne pense pas que ce second degré que l’on peut ressentir, ait été voulu par le réalisateur.

Donc vous l’aurez compris, je n’ai pas trop aimé le film; en même temps, je n’en attendais pas à grand chose non plus.  Je pense que s’il y avait eu un bon scénario au départ, le film aurait pu être bien meilleur, voire bon. C’est donc dommage. Je dirais donc que c’est un film à voir pour la technique utilisée, ou si vous aimez les films sanglants avec une histoire vide de sens; mais, en dehors de ça, je ne vous le recommande pas.

Elodie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s