Les sorties ciné du mercredi 8 juin 2016

Cette semaine encore, un certain nombre de films sortent sur les écrans français. Pour ma part, j’en ai retenu quatre.

Bienvenue à marly gomontAu casting de cette comédie dramatique, on trouve Marc Zinga, Aïssa Maïga ou encore Bayron Lebli.

« En 1975, Seyolo Zantoko, médecin fraichement diplômé originaire de Kinshasa, saisit l’opportunité d’un poste de médecin de campagne dans un petit village français.
Arrivés à Marly-Gomont, Seyolo et sa famille déchantent. Les habitants ont peur, ils n’ont jamais vu de noirs de leur vie. Mais Seyolo est bien décidé à réussir son pari et va tout mettre en œuvre pour gagner la confiance des villageois… »

Ce film est inspiré de l’histoire familiale du chanteur Kamini. C’est l’histoire de l’intégration d’une famille étrangère, dans un village rural du nord de la France. Il est donc forcément question de la peur de l’autre, du racisme, mais tout cela décrit avec humour. Mais, cette histoire fait écho à ce qu’il se passe aujourd’hui dans notre pays, où en cette période de crise, on ne peut que constater un retour en force de la xénophobie, et de la peur de l’autre en général.

  • Mon deuxième choix est Vicky de Denis Imbert.

VickyDans cette comédie, on retrouve Victoria Bedos, Chantal Lauby et François Berléand.

« À presque 30 ans, Victoire la petite dernière de la célèbre famille Bonhomme, l’éternelle enfant sage de la tribu, décide enfin de s’émanciper en découvrant l’alcool, le sexe, et… sa voix. Grâce à Banjo, un chanteur de bar et d’Elvis, elle va réussir à prendre son envol en chantant l’amour avec pudeur et le sexe sans tabou, et entraîne sa mère avec elle au grand dam de son père et de son frère. »

En lisant le synopsis et en regardant la bande-annonce, on ne peut s’empêcher de faire un rapprochement avec la vie et la famille de Victoria Bedos. Cette jeune femme, qui a un père et un frère célèbre, semble chercher à se démarquer d’eux, à s’en sortir par elle-même. Elle veut montrer qu’elle aussi peut devenir quelqu’un. C’est un film qui a l’air très drôle.

  • Mon troisième choix s’est porté sur un film au sujet un peu plus sérieux que les précédents, il s’agit de Ma Ma de Julio Medem.

Ma MaDans ce drame franco-espagnol, on trouve au casting Penélope Cruz, Luis Tosar et Alex Brendemühl.

« Magda est institutrice et mère d’un petit garçon de 10 ans. Elle a du mal à faire face à la perte de son emploi et le départ de son mari. Mais lorsqu’on lui diagnostique un cancer du sein, plutôt que de se laisser abattre, elle décide de vivre pleinement chaque instant. Elle profite de son fils, de son médecin bienveillant et d’un homme qu’elle vient à peine de rencontrer. De son combat contre la maladie va naître une grande histoire d’amour entre tous ces personnages. « 

Malgré le sujet douloureux qui est traité, à savoir le cancer du sein,  ce film semble être une ode à la vie. Cette femme décide de ne pas tomber dans le désespoir, de continuer à vivre. Ce film a l’air très émouvant.

  • Enfin mon dernier choix s’est porté sur un film sombre, noir. Il s’agit de Diamant noir d’Arthur Harari.

Diamant noirDans ce drame français, on trouve Niels Schneider, August Diehl, ou encore Hans Peter Cloos.

 » Pier Ulmann vivote à Paris, entre chantiers et larcins qu’il commet pour le compte de Rachid, sa seule « famille ». Son histoire le rattrape le jour où son père est retrouvé mort dans la rue, après une longue déchéance. Bête noire d’une riche famille de diamantaires basée à Anvers, il ne lui laisse rien, à part l’histoire de son bannissement par les Ulmann et une soif amère de vengeance. Sur l’invitation de son cousin Gabi, Pier se rend à Anvers pour rénover les bureaux de la prestigieuse firme Ulmann. La consigne de Rachid est simple : « Tu vas là-bas pour voir, et pour prendre. » Mais un diamant a beaucoup de facettes… »

Il semble s’agir d’une histoire de vengeance. Ce jeune homme veut venger la mort de son père. Ce film nous emmène dans le milieu assez mystérieux des diamantaires d’Anvers. Il a par ailleurs été sélectionné au festival international du film policier de Beaune en 2016.

J’espère que cette sélection vous plaira

Elodie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s