’71, ou la guerre civile en Irlande du Nord

'71’71 est un film du réalisateur français Yann Demange. Il s’agit en fait de son premier long-métrage,  puisqu’il réalisait jusque là des pubs ou des épisodes de séries.

« Belfast, 1971. Tandis que le conflit dégénère en guerre civile, Gary, jeune recrue anglaise, est envoyé sur le front.
La ville est dans une situation confuse, divisée entre protestants et catholiques.
Lors d’une patrouille dans un quartier en résistance, son unité est prise en embuscade. Gary se retrouve seul, pris au piège en territoire ennemi.
Il va devoir se battre jusqu’au bout pour essayer de revenir sain et sauf à sa base. »

Le film relate les troubles qui ont eu lieu en 1971, en Irlande du Nord, et plus particulièrement ici, à Belfast. Sans être une spécialiste de l’histoire de l’Irlande, je sais que  les tensions existaient déjà au lendemain de la Première Guerre mondiale, les Irlandais, de confession catholique en majorité,  voulant leur indépendance vis-à-vis du Royaume Uni. Au moment où l’histoire se déroule, l’Irlande du Nord fait toujours partie intégrante du Royaume Uni; la majorité de sa population étant de confession protestante, cela entraine de nombreuses tensions avec la minorité catholique. Tensions qui tournent à l’émeute, puis se transforment en une guerre civile. Aujourd’hui, ils existent toujours des tensions religieuses dans certaines villes d’Irlande du Nord.

Dans le film, le personnage principal, Gary Hook, est une jeune et nouvelle recrue britannique, qui croyant partir en station en Allemagne, se retrouve à Belfast. Il est envoyé dans ce chaos. Lors d’une intervention, il est pris dans une émeute, se retrouve seul, et du mauvais côté de la ville.

'71 imageOn suit son errance pendant environ une journée et une nuit, pendant lesquelles il va se passer un certain nombre d’évènements. Un petit groupe de catholiques, sachant qu’il est vivant, veut sa peau. Ses camarades anglais ne partent pas réellement à sa recherche. C’est un tout petit groupe d’officiers, qui est chargé de le retrouver. On peut même penser que ces hommes font partie des services secrets britanniques, du moins ils mènent des actions clandestines. Et on se rend compte, qu’ils ne sont pas très clairs, voire qu’ils jouent un double jeu. Gary se retrouve donc dans une situation déplorable, et, vit un véritable enfer.

Les évènements du films se déroulent sur quelques heures, mais cela rend l’histoire très intense. Il y a du suspens, on se croirait presque dans un thriller. Il y a de l’action, des scènes de combats. '71 image 1On se rend bien compte que vivre à Belfast à cette époque devait être très dur, très compliqué. C’était un peu l’anarchie. Et je pense que Yann Demange a bien su restituer cette ambiance si particulière. D’ailleurs, en faisant ce film, il ne porte pas de jugements. Certes, on vit les évènements du point de vue de Gary, mais, bien qu’il soit normalement du côté britannique, on sent bien qu’il est paumé, qu’il est un véritable pion entre deux camps. Le réalisateur ne fait pas ici un film anti-cathos ou anti-protestants; il est presque dans la neutralité. Cette tension qui est vécue dans ce film, ressort aussi sur l’affiche. On voit bien que le personnage principal est pris dans un chaos, qu’il est là pour aider. Il n’y a aucune hostilité qui émane de lui, et cela se confirme dans le film.

’71 est un film que je voulais voir, et je n’ai pas été déçue. J’ai aimé l’histoire, le suspens, le très bon travail de Yann Demange. Les acteurs sont très justes, notamment Jack O’Connell, qui a depuis tourné avec Angelina Jolie (Invincible, en 2015). Le seul petit bémol (mais peut-être est-ce-du à une faute d’inattention de ma part) est qu’au départ je n’ai pas compris pourquoi Gary s’engageait, ni le lien qui l’unissait au petit garçon que l’on voit au début et à la fin du film. Ce n’est qu’en regardant les suppléments du DVD, que j’ai compris qu’il s’engageait par nécessité, qu’il devait subvenir à ses besoins, ainsi qu’à ceux de son petit frère. Hormis ceci, c’est vraiment un bon film. Il a d’ailleurs été sélectionné dans plusieurs festivals comme celui de Berlin et de Dinard en 2014. Il a par ailleurs reçu le Prix du Jury du Festival international du film policier de Beaune en 2014, ainsi que le prix du meilleur réalisateur aux British Independant Film Awards, la même année. J’espère que vous apprécierez également ce film, si vous ne l’avez pas déjà vu.

Bon visionnage

Elodie


Quelques infos supplémentaires:

  • Avec: Jack O’Connell, Paul Anderson, Sam Reid….
  • Date de sortie : 5 novembre 2014 (1h44)
  • Genre : Action, drame, guerre
  • Nationalité: Britannique
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s