Un passé méconnu

un-million-de-prisonniers-allemands

J’ai conscience en écrivant cet article, que l’histoire est quelque chose qui n’intéresse pas tout le monde (alors même que c’est nécessaire à la compréhension de nos sociétés).  Néanmoins, je voulais absolument vous faire découvrir le travail de Valentin Schneider.  Ce dernier est un jeune historien allemand, vivant en France et ayant soutenu sa thèse sur La présence allemande en Normandie, 1940-1948, à l’Université de Caen en 2013.

Ce petit livre bleu trainait depuis près d’un an et demi dans ma bibliothèque, alors même que je voulais vraiment le lire. Avec cet ouvrage, Un million de prisonniers allemands, l’auteur revient sur un pan méconnu de notre histoire, à savoir le sort des prisonniers allemands à la fin et après la Seconde guerre mondiale. C’est une partie de notre histoire que l’on connaît assez peu ou pas du tout, en partie parce que l’opinion l’a effacé de la mémoire collective. Au lycée (du moins quand j’y étais), on aborde très rapidement le sort des prisonniers allemands en U.R.S.S., on connaît leurs conditions de vie déplorables, les nombreux morts. Mais finalement, qu’en a t-il été chez nous? C’est cette même question que Valentin Schneider s’est posée, et à laquelle il a tenté de répondre.

Dans cet ouvrage, l’auteur revient sur la « prise en mains » de ces prisonniers dès le débarquement en Normandie en juin 1944, jusqu’à la libération des derniers d’entre eux en 1948. On apprend ainsi où ils étaient installés, ce qu’ils faisaient, quelles étaient leurs conditions de vie, la manière dont ils étaient traités par les différentes autorités alliées ou françaises, ou encore leurs relations avec la population.

Avec cet ouvrage, on apprend pleins de faits intéressants. On se rend compte également qu’en France, on a tendance à glorifier certains aspects historiques, et, à en oublier d’autres, un peu moins glorieux. Je voulais lire ce livre parce que c’est un sujet qui m’intéressait, parce qu’il traite d’aspects méconnus. Il est assez centré sur la Normandie, mais du coup c’est assez intéressant, car en général, quand les historiens traitent de la Normandie pendant la Seconde Guerre mondiale, ils arrêtent leur travail à la libération, ou alors ils traitent presque tous du même sujet. En effet, combien y-a-t-il de livres parus sur le débarquement? Mais, finalement, assez peu d’historiens se sont intéressés à l’après. Par ailleurs, c’est un ouvrage assez court, l’auteur est très clair dans ses propos, c’est facile à lire, contrairement à d’autres ouvrages d’histoire qui peuvent être très « pompeux ». Donc, si le sujet vous intéresse, c’est un livre à lire.

Elodie


Quelques infos supplémentaires:

Essai historique

Editeur: Vendémiaire

Date de parution: mars 2013

Prix: 8€

Pages: 224.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s